Dijon : this is the end.

2013-06-14 21.50.23

Et voilà. Demain je déménage et quitte Dijon définitivement.

C’est dingue. Je pense au jour où j’ai emménagé dans ma petite chambre, il y a deux ans, et j’ai vraiment l’impression que c’était hier. J’étais arrivée deux-trois jours avant la rentrée, du coup je passais mes journées à me promener au centre-ville (à la recherche d’un supermarché, j’avoue). J’habitais entre la  gare et le parc Darcy. A l’époque, il n’y avait pas encore de tram et les voitures circulaient Rue de la Liberté.

Je ne pense pas connaître Dijon sur le bout des doigts aujourd’hui. Tout comme quand j’habitais en région parisienne, il y a des lieux que je fréquentais plus que d’autres. J’ai eu la chance d’habiter en plein centre cette année, et s’il y a bien une chose que j’adorais, c’était de passer par les Halles pour aller à l’école. Rien de tel que de beaux étalages de fruits et légumes, mais aussi de fromages et de pains (LA VIE), pour commencer la journée. Pour aller au travail, je passais soit par l’opéra, la place de la Libération, le square ou le Palais des Ducs de Bourgogne, bref, que de belles choses.

Mes endroits préférés ? Le Parc de la Colombière et ses allées, pour une balade/un pique-nique en amoureux ou un run pour les plus courageux. Le square des Ducs pour un déjeuner sur le pouce. La Maison Millière et sa terrasse pour un très bon tea-time (ils ont une carte de thés toute guedin). La Fine Heure, bar à vins, pour un apéro entre amis (merci David pour la découverte). La Cave à Jules pour des burgers de folie. Le Cinéma Devosge, le seul au centre-ville, à proposer de la VO. La boutique Art&Muse, rue Charrue, pour ses jolies choses (pailles, carnets, bijoux, bougies, vernis…). Je pourrais rajouter mon école et la banette parce que j’ai passé le plus clair de mon temps là-bas, mais je vais m’arrêter là, je pense.

Et je regrette, comme à mon habitude, de n’avoir jamais pris le temps de prendre de photos*…

Je ne pense pas revenir à Dijon dans un avenir proche, mais ce qui est sûr c’est que je lui dis à bientôt. Quand je serai grande, que j’aurais le permis, une voiture, du temps et de l’argent, pour parcourir la Route des Grands Crus et ses magnifiques paysages (oui, c’est ma priorité).

*en parlant de photos, en voici une, prise avec mon téléphone, et guess what ? c’est ici que Woodkid a fait son concert ! ♥

Publicités

2 réflexions sur “Dijon : this is the end.

  1. Un article qui donne envie de découvrir cette ville où mon oncle a habité quelques années :D
    Un jour il faudra que je vienne… Un départ pour toi mais des souvenirs plein la tête <3

    Bisous!

    M.

Un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s