Saving Mr. Banks

saving-mr-banks-poster

Dimanche dernier, je suis allée au cinéma voir Dans l’ombre de Mary (Saving Mr. Banks, en anglais), pour deux raisons: l’acteur Tom Hanks et le rôle qu’il joue dans le film, à savoir le très célèbre Walt Disney. Ce film ne pouvait que me plaire, et je crois bien que c’est chose faite.

L’histoire se passe dans les années 1960. Madame Pamela Travers (Emma Thompson), auteure du très célèbre livre pour enfant « Mary Poppins » se voit quitter son Angleterre adorée pour la côte ouest des Etats-Unis pendant deux semaines. Elle part en effet à la rencontre de Monsieur Walt, dans les studios Disney, à Hollywood, pour l’adaptation cinématographique de son livre.

dans-l-ombre-de-mary-saving-mr-banks-26-02-2014-6-g

L’univers Disney est bien présent dans ces studios: les employés sont tous de bonne humeur et se tutoient. La célèbre souris Mickey est quand à elle présente partout, sous toutes ses formes: peluches, pin’s, tableaux. Et Tom Hanks est, je trouve, méconnaissable mais fabuleux en Walt. Et pourtant, la collaboration avec Pamela Travers se voit rencontrer plus de difficultés que prévues. C’est bien simple, elle déteste toutes les fioritures qui font la marque Disney.

Le but du film n’est pas de vendre Disney, on comprend tout de suite que l’histoire concerne l’attachement de l’auteure à son livre, mais aussi aux personnages qu’elle a créés et qu’elle veut retrouver intacte dans la version cinématographique. L’un de ces fameux personnages étant Mr. Banks, le père de famille, d’où le titre plus juste en anglais… et d’où les nombreux flash-back que l’on retrouve dans le film, de Pamela Travers, enfant, et de son père avec qui, on le comprend au fur et à mesure, elle reste très attachée, même après sa mort brutale…

dans-l-ombre-de-mary-saving-mr-banks-05-03-2014-5-g

En dehors de ces flash-back, la préparation du scénario donne du rythme au film. On y découvre des mood-boards concernant le style de la maison des Banks, les costumes des personnages, le choix de leurs prénoms… et on suit la manière dont les paroles des chansons sont créées, inventées, répétées, jusqu’à trouver le rythme parfait. De quoi les avoir pour la journée !

On passe un bon moment devant Saving Mr. Banks, sans trop de longueurs ou de drame (après tout, on est à Hollywood !). N’hésitez pas à aller le voir, si ce n’est pas encore fait ! Pour ma part, le film m’a donnée envie de redécouvrir Mary Poppins, que je n’avais vu qu’une fois jusqu’à présent, toute petite.

Publicités

Un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s