Course à pied, mes (tout tout) débuts

IMG_20140611_150231

La course à pied, ou running, le sport tendance qui a fini par me toucher. On se plaint souvent de ces personnes qui affichent leurs performances sportives sur les réseaux sociaux, mais moi, ça m’a bien motivée. Ça doit faire un an au moins que je suis de plus en plus de personnes qui se sont mises au running et qui participent à de nombreuses courses. Récemment, la We Own The Night a réussi à éveiller ma curiosité, et j’ai trouvé ça chouette que de tels événements existent.

Bon, je suis encore loin de participer à une course, et je ne sais pas si c’est vraiment ce que je recherche lorsque je cours. J’ai commencé vaguement l’année dernière, sur les allées du parc de la Colombière à Dijon, en me disant que c’était l’endroit idéal, mais j’ai fini par vite abandonner (puis j’étais seule) (on se motive rarement quand on est seul). En Allemagne, j’ai repris vers le mois de mars. le début du semestre ayant été très difficile pour moi, j’avais envie de me défouler. Et bizarrement, j’avais le sentiment d’avoir progressé, d’être plus endurante. Je suis de la vieille époque, de celle qui ne cours qu’avec une montre, et alors que je crachais mes poumons au bout de 12-15 minutes l’été dernier, j’arrivais à courir pendant 25-30 minutes. Qu’est-ce que j’étais contente, et bien dans mes baskets et dans ma peau.

Lors de ma petite semaine de vacances passée chez mes parents, j’ai de nouveau eu envie de fouler le béton. Avec ma soeur, on s’est motivées et on a couru quasiment tous les jours. Par curiosité, j’ai pris mon téléphone avec moi et j’ai lancé l’appli Runtastic afin de savoir où j’en étais, niveau performance. Et là encore, quelle belle surprise: alors qu’il y a quelques mois j’arrivais à peine à faire le tour mon quartier (un peu plus de 2km), j’arrivais cette fois-ci à en faire deux, voire un peu plus, et ce, sans avoir l’impression de crever.

Voilà, je crois que c’est ce que j’aime dans la course à pied. Le fait de pouvoir progresser/se dépasser (plus ou moins rapidement, ça dépend de la fréquence à laquelle on court). Je l’avais déjà lu à maintes reprises dans certains articles de blogueuses sportives, sans vraiment y croire. Et pourtant c’est vrai. Maintenant que je sais que je peux courir 5km, je vais essayer de maintenir ce niveau, et une fois que je serai à l’aise, je me lancerai d’autres défis (6, 7, 8, 9, 10 km) (ouais, je rêve). Outre les performances, ce qui me plait le plus c’est de pouvoir courir sans sentir aucune gêne. Être bien pendant un ou deux kilomètres et avoir le sentiment que je pourrais courir longtemps comme ça, sans jamais être fatiguée. Avoir ce sentiment d’auto-satisfaction et surtout, de liberté.

Publicités

8 réflexions sur “Course à pied, mes (tout tout) débuts

  1. Courage ! On arrive plus facilement au 10km que ce que l’on croit !
    Je ne sais pas si courir à plusieurs motive (je me dis toujours que ça doit perturber d’adapter sa vitesse en fonction de l’autre…)(et puis c’est compliqué de trouver un horaire où tout le monde est motivé), mais je sais que participer à une course motive ! (du coup, je viens de m’inscrire à une course en nocturne à Courbevoie et je vais sans doute m’inscrire au 10km Paris Centre).
    Viens à la WOTN l’an prochain !

    • Courir avec ma soeur m’avait beaucoup aidée car je suis du genre paresseuse, contrairement à elle qui est hyper active ! On y allait ensemble, mais on courrait chacun à notre niveau ce qui nous permettait de courir chacune avec notre musique.. Bon courage pour ta course nocturne :)

  2. Tu me donnes envie de me lancer (surtout pour me défouler) mais je ne sais pas trop où aller courir. En bord de mer ce serait top mais avec l’été et les touristes ça craint et puis faudrait que je prenne le bus. Tu cours où ? Dans un parc ?

    • Oui dans un parc ! Mais il faut que je marche 15 minutes en ville pour y aller et parfois c’est démotivant… Lance-toi, ça marche très bien quand on a envie de se défouler et de penser à autre chose :)

      • Okay :) Je vais essayer de trouver un parc suffisamment grand pour y courir. Même après une journée éreintante de boulot, j’ai encore trop d’énergie et je dors pas :/
        Heureusement que c’est les soldes, ça fait de nouveaux achats en prévisions : des baskets de running, un jogging :p

  3. Pingback: En mars… |

Un petit mot ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s